A la Vaca Mariposa

Faisant référence la chanson “El Becerrito” de Simón Díaz, A la vaca Mariposa nous fait découvrir la música criolla venezolana, issue du métissage des cultures qui ont fondé l’identité de ce pays. Tonadaset chants de travail paysan, merenguede Caracas, joropodes plaines du Llano… Le répertoire se compose essentiellement de chansons vénézuéliennes des années 1960-1970, période de renouveau de la musique populaire marquée par des auteurs-compositeurs comme Otilio Galíndez, Simón Díaz et portée par les voix de Cecilia Todd, Lilia Vera ou Soledad Bravo. Hormis sa richesse mélodique et poétique, la musique vénézuélienne est remarquable pour ses jeux rythmiques très particuliers, avec notamment des rythmes en 5/8 que l’on ne retrouve nulle part ailleurs sur le continent sud-américain. Si le parti pris de ce répertoire est essentiellement vocal, l’accompagnement est à souligner de par la diversité et la maîtrise des instruments utilisés par ces 3 musiciens : cuatro, mandoline, bandola, harpe, contrebasse, violon, clarinette, maracasettambora. Cette forme en trio est d’ailleurs modulable et peut se présenter en plus grand effectif, développant d’avantage l’aspect instrumental de la musique vénézuélienne.

“A la vaca Mariposa est né du désir et du plaisir de chanter, de partager et faire connaître la musique populaire vénézuélienne, musique vivante en perpétuelle évolution. Élégante, et virtuose, elle est tout aussi riche et savoureuse que ses voisines brésiliennes, cubaines ou argentines et reste encore très méconnue en Europe.”(Emmanuelle Saby).

“Que la culture de la chanson vénézuélienne soit ainsi revigorée par la chanteuse française de ce trio s’est avéré une belle réussite…Une poésie et une ambiance qui façonnent ces morceaux de musique simples en apparence mais ici très élaborés dans les arrangements et la virtuosité de l’interprétation.”

Gütersloher Kultur – 16 février 2018

 

Plus de vidéos  sur la chaine youtube

Extraits sonores sur soundcloud